Blog

4 bonnes raisons de vouloir investir dans l’immobilier en France

Depuis ces quelques années, de nombreux investisseurs choisissent de se lancer dans un investissement en immobilier locatif en France. Voici quatre raisons indéniables qui justifient ce choix.

 

Les banques françaises autorisent un investissement à crédit

 

Selon finances-et-patrimoine.fr/, emprunter à crédit auprès d’une banque française est plus que faisable si on habite réellement en France. Nombreuses sont les banques qui en plus d’offrir de bons prêts, permettent aux expatriés d’obtenir un financement de leurs projets immobiliers. Il est vrai que les apports ne sont pas pareils pour les résidents et les non-résidents, toutefois, les démarches administratives ne sont point compliquées. Cependant, concernant les investissements d’outre-mer, ces banques françaises sont plus réticentes pour l’obtention de prêts.

 

Des taux d’emprunt bas

 

Non seulement les banques françaises permettent aux expatriés d’investir dans l’immobilier locatif à crédit, mais aussi, elles présentent actuellement des taux d’emprunt bas très attractifs. Pour l’année 2018, ce taux varie généralement entre 1,18 et 1,45 %…

… En raison de la valeur stable et dégressive du taux d’emprunt proposé par les banques françaises, l’investissement dans l’immobilier en France est l’un des investissements les moins risqués en Europe.

 

Un environnement économico-politique avantageux

 

Autre avantage non négligeable d’un investissement immobilier en France est l’environnement économico-politique avantageux qu’il offre. Depuis un certain temps, l’inflation est plus que présente dans l’économie française, entraînant ainsi une hausse du loyer. Pour les prochaines années à venir, l’environnement économico-politique de la France promet d’être rassurant pour les investisseurs immobiliers, alors que certaines destinations européennes comportent plus de risques et d’instabilités à la fois politique, économique et sociale.

 

Des villes attractives, dynamiques et qui se louent facilement

 

En France, les parcs immobiliers se louent très facilement, car les biens immobiliers locatifs encore disponibles surtout dans les grandes villes se font de plus en plus rares. Dynamique et attractif, l’Hexagone français offre une excellente rentabilité locative à ses investisseurs. Les villes les plus sollicitées pour un investissement immobilier réussi sont Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille… Il est vrai que dans ces villes, le prix de l’acquisition des parts est certes immobilier, mais la valeur des loyers perçus par la suite sont aussi élevé.

 

Dans quel type d’investissement immobilier investir en France ?

 

Actuellement, il existe de nombreux types d’investissement immobilier en France dont les plus célèbres sont les investissements ne SCPI et en place de parking. Vous pouvez aussi investir dans des secteurs immobiliers spécifiques comme les EHPAD ou se contenter de l’investissement locatif en direct.

Nombreuses solutions pour avoir un investissement bien fiable évitant l’inflation

Nombreuses sont les sections où on peut faire un investissement. Il existe de nombreuses alternatives que l’on peut prendre en compte. On peut investir de l’argent ou encore les économies. Chacun à ses objectifs concernant l’investissement donc nous allons vous donner ci-après les plans d’investissement qui sont fiable ainsi que les placements à faire en cas d’inflation.

 

Les plans d’investissement fiables

Il existe des solutions pour faire de l’investissement en sécurité et fiable actuellement, que ce soit pour diversifier son patrimoine ou de faire placer l’argent dans différents supports. Le choix d’investissement est assez large de nos jours, vous avez également la possibilité d’investir en interne qu’à l’étranger. Il est bien possible de faire investir une partie ou l’intégralité de son patrimoine hors de son pays. Pour ce faire, il est bien nécessaire d’avoir une assurance pour bien couvrir cet investissement hors du pays. Alors, pour un investissement fiable, investir pour sa retraite est une bonne idée. Vous pouvez alimenter vos diverses ressources pour pouvoir préserver votre retraite. Investir le plus tôt possible pour bien préparer cette retraite puisque la retraite s’accompagne souvent d’une baisse de revenus. Il faut donc avoir des initiatives pour pouvoir faire un investissement fiable et un investissement qui rapporte un bénéfice considérable.

Les placements à sélectionner à cause de l’inflation

Il faut se renseigner au maximum avant de faire un placement pour éviter l’inflation. Mais l’inflation est une opération inévitable donc il faut bien choisir dans quoi s’investir. Pour protéger la valeur de votre patrimoine, il est important de faire un investissement en action. Pour de nombreux épargnants, ils choisissent l’assurance-vie. Une bonne précaution, car votre capital est sous garantie et votre fiscalité est plutôt en baisse. C’est facilement mobilisable pour faire fructifier votre épargne. Quant à l’investissement en immobilier locatif, les bailleurs sont dans la possibilité à la corrélation de leurs loyers à l’inflation. Vous pouvez également privilégier votre investissement dans les banques. En effet, les banques commerciales fonctionnent en ayant le principe d’intermédiation ou encore la marge nette d’intérêt. C’est la différence du taux que la banque commerciale obtient à partir de ses ressources financières par rapport aux taux appliqués aux emprunts accordés par les clients de la banque.

 

Donc, il y a un large choix concernant l’investissement, et votre choix doit se tenir de votre situation personnelle. Il existe de nombreuses solutions pour placer son investissement dans un résultat fiable. Bref, Les meilleurs plans d’investissement c’est par ici.

Choisir LMNP pour bénéficier de ses avantages

LMNP est un excellent moyen pour faire de l’investissement locatif très rentable. Le statut de loueur en meublé non professionnel offre au bailleur une fiscalité avantageuse. Pour en savoir plus, vous verrez ci-dessous ce qu’est LMNP et tout ce qu’il y a à savoir. Les avantages de s’investir dans LMNP également.

Qu’est-ce que LMNP : tout savoir sur

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel ou LMNP est un mécanisme destiné à un investisseur de d’acquérir un bien immobilier que ce soit neuf ou ancien afin de le louer meublé. Le logement doit être équipé : literie, accessoires de cuisine, meubles etc. Ce mécanisme permet au locataire de profiter immédiatement de la maison ou appartement. Il n’aura pas à contribuer à l’ameublement. Sur cet aspect, l’investisseur confiera la gestion locative de son bien à un gestionnaire spécialisé. Un bail commercial sera donc signé entre l’acquéreur et le gestionnaire, pour une durée comprise entre 9 et 12 ans. Lorsque le bail sera arrivé  à sa fin, l’investisseur aura la possibilité de le renouveler auprès du gestionnaire. Ces biens à louer peuvent s’agir d’une résidence de services comme pour les seniors, pour un usage touristique, pour une affaire, pour les étudiants ou personnes âgées dépendantes.

Les avantages de s’investir dans LMNP

Quand vous investissez dans le LMNP, vous en tirez beaucoup d’avantages. Vous bénéficiez d’une fiscalité avantageuse et, dans le cas d’un investissement en résidence de services, d’une simplicité de gestion et de prévisibilité des loyers. Pour la fiscalité : le régime fiscal du loueur en meublé permet d’enlever tout ou une partie des impôts gagnés sur un loyer. Les résidences services : la gestion de l’appartement est prise en charge au quotidien par un gestionnaire. C’est lui qui se charge de trouver des locataires et de récolter les loyers. Ce gestionnaire peut être une entreprise spécialisée. Le bail commercial : c’est le plus avantageux dans ce régime. Les loyers sont généralement pour une longue période : 9 ou 12 ans au début du bail commercial puis 3 ou 6 ans par la suite.

 

Pour Tout savoir sur les LMNP, vous avez raison de consulter cet article. Vous savez maintenant qu’il existe beaucoup d’avantage qui peuvent être gagnés dans ce domaine. Vous n’avez pas à gérer de votre location. Vous n’avez pas à payer une grosse somme d’impôt et vous gagnez pendant des années.

 

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur WordPress. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !

Comprendre le fonctionnement d’un EHPAD

Quand vous envisagez de vous lancer dans un LMNP, acquérir un immobilier de service est une meilleure idée. Une maison de retraire s’avère aussi être bénéfique. Mais avant tout, vous allez comprendre ce qu’est un EHPAD et les rôles des notaires dans le EHPAD. Tout cela à développer en bas.

 

Qu’est-ce que EHPAD ?

EHPAD veut dire Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes. Comme son l’indique, c’est l’équivalent d’une maison de retraite. C’est un établissement qui peut accueillir des personnes âgées autonomes ou en perte d’autonomie physique ou psychique. C’est un endroit très sécurisé, médicalisé et qui possède des unités de soin de longue durée. Les personnes âgées bénéficient d’un logement en chambre, de restauration, des activités physiques, thérapeutiques ou de récréation proposées par l’équipe et de la prise en charge médicale et psychologique. Ce sont des personnels soignants comme les infirmières, les aides-soignantes, les aides médico-psychologiques, etc. qui se chargent du soin des patients. L’établissement est en partenariat direct avec un centre hospitalier pour renforcer l’accompagnement médical et une équipe mobile de soins commodes. C’est la tarification qui joue un grand rôle dans le fonctionnement de cet établissement pour personnes âgées.

 

Les rôles des notaires dans l’EHPAD

Pendant votre investissement dans un bien immobilier, sachez que l’intervention d’un notaire est indispensable. C’est la personne distinguée pour vous accompagner dans les démarches administratives liées à l’acquisition d’un bien immobilier. Dans un projet d’investissement pour une résidence de service comme l’EHPAD, c’est le notaire qui étudiera les contrats de vente, l’acte de vente et le bail commercial. Il vérifie également les garanties si jamais il y a un retard sur la livraison du bien immobilier et effectuer les négociations immobilières. C’est la personne habile pour étudier les prestations liées à l’EHPAD. Il effectue les études sur la surface habitable en mètres carrés, la qualité des matériaux utilisés, la clause concernant la répartition des charges. Il sera en charge de vous prévenir si les caractéristiques de la résidence de services ne répondent pas aux critères de l’investissement. C’est la personne qui vous aidera tout au long de l’investissement.

 

Donc, si vous voulez acheter ehpad, vous êtes maintenant au courant de son fonctionnement. Vous pouvez faire votre investissement sans crainte. Vous pouvez également compter sur l’aide d’un notaire dans toutes les démarches administratives. Concentrez-vous sur les avantages que vous pouvez tirer dans un investissement en résidence de service.

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur WordPress. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !

La mobilité va concevoir les bureaux de demain

La société SFL, spécialisée dans l’immobilier tertiaire parisien, a publiéle 5 juin dernier  les résultats de la 5e édition du baromètre Paris Workplace SFL-Ifop, intitulée « Demain tous mobiles ? ».Plus d’un tiers des salariés travaillent hors du bureau au moins une fois par mois.

Les salariés deviennent de plus en plus mobiles

Selon les données récoltées, plus d’un tiers des salariés enquêtés (34%) travaillent hors du bureau au moins une fois par mois, que ce soit à son domicile ou dans un autre lieu. 30% qui sortent du bureau pendant une semaine de travail  type rejoignent un rendez-vous professionnel.

Au niveau interne, les salariés sont également mobiles. « 35% des salariés affirment travailler à deux endroits ou plus sur leur lieu de travail, au cours d’une journée type : salle de réunion, bureaux de passage, espaces de convivialité, bulles de silence, etc. », selon la note dans l’étude.

 

Les jeunes salariés ont révolutionné la manière de travailler

Selon la société, ce sont les jeunes salariés qui sont à l’origine de ce phénomène. La majorité sort du bureau pour une raison personnelle : réaliser une course (63% des jeunes de moins de 25 ans, contre 45% des plus de 50 ans), faire un aller-retour à son domicile (35% contre 9%). Cette mobilité se manifeste également dans leur façon de travailler : 41% des moins de 35 ans travaillent au moins une fois par semaine à l’extérieur du bureau, contre 30% des plus de 35 ans.

Les bureaux sont obligés de s’adapter

55% des salariés dits super-mobiles sont équipés pour travailler depuis n’importe quel espace. Pour s’isoler, ils n’hésitent pas à se déplacer (87 % vs 54 %) et optent pour des espaces de convivialité pour échanger (84 % vs 66 %).

 

En outre, les super-mobiles avouent ne pas avoir de bureau fixe sur leur lieu de travail (21 % contre 8 % pour l’ensemble des salariés). « On assiste donc bien à une révolution de la mobilité intérieure, qui représente un véritable défi pour les immeubles de bureaux qui devront être toujours plus performants et adaptables, en conciliant densité d’occupation, réversibilité des espaces et signalétique efficace », note la SFL.

Du coup, cette révolution de la « mobilité intérieure » a un impact sur la conception des bureaux

 

« Finis les bureaux attribués, les salariés disposent d’un ensemble d’espaces qu’ils utilisent en fonction de leurs activités. Aux traditionnelles salles de réunion s’ajoutent des lieux de silence ou de concentration, des espaces de conversation plus informels ou des aménagements propices au travail d’équipe », comme l’analyse le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise Colliers International France.

 

Lyon : le prix de l’immobilier ancien dépasse les 4000 m²

À Lyon, la tendance est à la hausse dans l’immobilier ancien. Le prix par m² a franchi la barre des 4 000€, selon les chiffres du baromètre LPI-SeLoger.

 

 

Une hausse de 22,4% dans le premier arrondissement

Selon le baromètre de cet acteur important de l’immobilier sur internet, les prix au m² ont augmenté de 9 % sur les douze derniers mois. La hausse la plus fulgurante se trouve dans le premier arrondissement: dans les quartiers Presqu’Île, Croix-Paquet et Saint-Vincent, le m² coûte aujourd’hui 22,4 % plus cher qu’en mai 2017. En revanche, le 4e arrondissement connaît une légère baisse des prix de son parc immobilier ancien.

 

6ème arrondissement, le plus cher

Le 6è arrondissement rafle la première place du prix de l’immobilier ancien le plus cher. Du côté des Brotteaux, de la Cité Internationale, de Bellecombe et de Masséna, les prix avoisinent les 5 702 € du m². On retrouve le deuxième arrondissement lyonnais en second place des secteurs où la vie immobilière est plus chère. De la place Bellecour au cours Charlemagne, en passant par la rue Édouard-Herriot et la place des Jacobins, le m² dans l’ancien se négocie aux alentours de 5 550 €.

 

La marge de négociation est faible

Les appartements anciens font l’objet de nombreuses convoitises. C’est la raison pour laquelle les propriétaires sont moins souples en matière de marge de négociation du prix. À titre comparatif, un futur acheteur peut espérer obtenirune remise de 2,7%  en moyenne du prix de vente affiché dans l’annonce à Lyon tandis qu’en France, la marge de négociation moyenne est à 3% du prix de vente indiqué.

Investissement immobilier dans le Grand Paris : Cap sur Villejuif

Dans le cadre du Grand Paris, les investissements immobiliers dans les communes touchées par les transformations urbaines iront bon train. Notamment en ce qui concerne la commune de Villejuif, l’implantation de nombreux programmes immobiliers neufs, l’arrivée de nouvelles lignes de transport (ligne 14 et ligne 15) et le développement du pôle santé changeront à coup sûr la donne du marché immobilier dans le Sud de Paris.

 

 

Des prix encore accessibles

Si vous envisagiez d’investir dans l’immobilier dans le Sud de la Capitale, Villejuif constitue un excellent choix. Cette ville demeure celle la plus accessible en termes de prix comparée à Kremlin-Bicêtre, Arcueil ou encore Cachan. En effet, à Villejuif, il est encore possible d’acquérir un bien à environ 4.000 € le m². Toutefois, ce prix risque de s’envoler très prochainement, avec les importantes transformations liées au Grand Paris. Voire, il est fort possible qu’il atteigne celui pratiqué à Kremlin-Bicêtre et pourquoi pas ceux pratiqués dans le 13è arrondissement d’ici peu, d’après Vincent Arki, directeur associé de l’agence immobilière Guy Hoquet de Villejuif.

Quelques quartiers à surveiller à Villejuif

Face à la perte du pouvoir d’achat immobilier à Paris, face aux prix exorbitants de la Capitale, les communes en banlieue desservies par les lignes de transport du Grand Paris sont de plus en plus plébiscitées par les acheteurs en quête de prix plus doux et de meilleure rentabilité locative. Les quartiers à surveiller à Villejuif sont alors le centre ville entre les stations de métro Paul Vaillant-Couturier et Louis Aragon. Le quartier des Esselières autour du métro Leo Lagrange est également très prisé, tout comme celui des Hautes Bruyères qui sera desservi par la ligne 14 et aussi le quartier du Plateau qui verra l’arrivée de la ligne 15 à l’horizon 2024.

 

Rennes : une des plus attractives en termes d’investissement immobilier

Le Figaro Immobilier en collaboration avec Explorimmoneuf vient de publier la 7è édition du palmarès des villes où investir dans la pierre. Rennes se trouve sur le podium derrière Montpellier et Nantes.

Rennes se classe 3e dans le Top 10 des villes où il faut bon investir.Attractivité immobilière, fluidité des marchés, dynamisme économique…Ces atouts majeurs sont pris en compte par le palmarès. « Un tableau de bord qui permet de comparer le dynamisme des grandes villes françaises et leur attractivité immobilière », explique le responsable de l’enquête de l’enquête.

Que des prix stables

 

Les indicateurs immobiliers de la capitale bretonne sont au vert. D’abord, les prix de l’immobilier ancien restent stables (+ 1,9 % sur un an à 2 400 € le m² en moyenne selon les notaires). Selon l’observatoire Clameur,le loyer moyen à 15,70 €/m² pour un studio évite la carence locative cette ville étudiante. Ce qui doit rassurer les investisseurs. Tandis que pour le neuf, les prix restent contenus (3 800 € le m² en moyenne).

En 2017, Rennes a réalisé près de 1 580 ventesavec 1 210 ventes en plus sur sa périphérie. Ce qui représente au total plus de la moitié des ventes enregistrées en Bretagne, selon l’observatoire Oréal Bretagne.

Une ville en chantier

Rennes est en chantier comme en témoignent les 84 grues qui s’élèvent dans le ciel. Effectivement, son rythme de construction est en moyenne à 4 400 nouveaux logements par an pour répondre au besoin des 215 000 habitants et 420 000 pour la métropole. Ajoutez à cela sa jeune population (un tiers est âgé de moins de 30 ans)et l’arrivée de la LGV qui a consolidé l’attrait de la ville notamment auprès des investisseurs.