Recul du choc d’offre dans le logement

Recul du choc d’offre dans le logement

Le choc d’offre qui a redonné de la vitalité au marché immobilier français a baissé en quelques mois. Découvrez-en les causes !

 

Le choc d’offre du logement n’a pas duré

Malgré une forte hausse des ventes de logements neufs, on remarque un recul des achats de

logements neufs durant les deux derniers trimestres.

Le choc d’offre en France n’a pas duré aussi longtemps qu’escompté faute de ne pas avoir baissé le prix de l’immobilier neuf.

 

 

 

Un mois de janvier en baisse  

Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI), a déclaré que « le mois de janvier 2018 n’a pas été euphorique » du côté du marché de l’immobilier neuf.

Un recul suivant la baisse de 2,3% des autorisations de construire durant les trois derniers mois. Les prix qui ne baissent pas en sont la principale cause.

 

 

 

Les prix font reculer les ménages français

La production de logements neufs a une fois de plus augmenté de 5,9% en un an.

Cette augmentation a été favorisée par les achats des bailleurs sociaux qui ont nettement mieux progressé par rapport à ceux des particuliers.

Les achats des bailleurs ont crû de 30% entre janvier 2017 et janvier 2018 et progressé de 34% durant les trois derniers mois tandis que ceux des particuliers n’ont haussé que de 1,1% en un an et ont même reculé de 3,1% pendant le dernier trimestre de l’année précédente.

Selon Alexandra François-Cuxac, les acheteurs sont réticents à acheter au vu du prix de l’immobilier qui n’a pourtant haussé que de 1,8% sur l’année.

Damienchrego

Laissez votre message