Lyon : le prix de l’immobilier ancien dépasse les 4000 m²

Lyon : le prix de l’immobilier ancien dépasse les 4000 m²

À Lyon, la tendance est à la hausse dans l’immobilier ancien. Le prix par m² a franchi la barre des 4 000€, selon les chiffres du baromètre LPI-SeLoger.

 

 

Une hausse de 22,4% dans le premier arrondissement

Selon le baromètre de cet acteur important de l’immobilier sur internet, les prix au m² ont augmenté de 9 % sur les douze derniers mois. La hausse la plus fulgurante se trouve dans le premier arrondissement: dans les quartiers Presqu’Île, Croix-Paquet et Saint-Vincent, le m² coûte aujourd’hui 22,4 % plus cher qu’en mai 2017. En revanche, le 4e arrondissement connaît une légère baisse des prix de son parc immobilier ancien.

 

6ème arrondissement, le plus cher

Le 6è arrondissement rafle la première place du prix de l’immobilier ancien le plus cher. Du côté des Brotteaux, de la Cité Internationale, de Bellecombe et de Masséna, les prix avoisinent les 5 702 € du m². On retrouve le deuxième arrondissement lyonnais en second place des secteurs où la vie immobilière est plus chère. De la place Bellecour au cours Charlemagne, en passant par la rue Édouard-Herriot et la place des Jacobins, le m² dans l’ancien se négocie aux alentours de 5 550 €.

 

La marge de négociation est faible

Les appartements anciens font l’objet de nombreuses convoitises. C’est la raison pour laquelle les propriétaires sont moins souples en matière de marge de négociation du prix. À titre comparatif, un futur acheteur peut espérer obtenirune remise de 2,7%  en moyenne du prix de vente affiché dans l’annonce à Lyon tandis qu’en France, la marge de négociation moyenne est à 3% du prix de vente indiqué.

Damienchrego

Laissez votre message