Investir dans l’immobilier : les locations de vacances sont-elles rentables ?

Investir dans l’immobilier : les locations de vacances sont-elles rentables ?

En montagne, au bord de la mer ou en centre-ville, les locations de vacances séduisent de plus en plus les vacanciers. En famille, entre amis ou en couple, beaucoup d’entre eux optent pour les locations saisonnières pour leur séjour afin d’économiser et éviter les coûts excessifs des hôtels.

Face à ce marché en plein essor, ce système de location de courte durée dans un logement meublé attirent davantage d’investisseurs. Les locations de vacances sont-elles réellement un investissement rentable pour arrondir ses fins de mois ?

 

Une bonne rentabilité à l’étranger avec le bon choix d’emplacement

Il faut être stratégique dans le choix de la localisation du bien immobilier à louer surtout s’il s’agit d’une location de vacances. Une étude effectuée par Hometogo indique les quelques villes où les locations de vacances seraient les plus rentables. Selon ladite étude, investir à l’étranger permet d’amortir rapidement son investissement en profitant du tourisme mondial.

Pour ce faire, Athènes est une des villes où les affaires seraient bonnes. En effet, le prix moyen du mètre carré y est beaucoup plus abordable avec ses 1 477€/m². En mettant en location un logement meublé à 82€/jour, l’investissement peut être amorti d’ici 15,3 années pour un logement de 76m². Alors qu’à Berlin, il en faudrait 17,9 années pour reconstituer l’investissement d’un logement de 61m² loué à 97€/jour.

Ces durées sont relativement courtes par rapport à Bruxelles où il faut une vingtaine d’années pour rentabiliser un 68m² loué à 111€/jour contre une quarantaine d’années en Amsterdam et en Copenhague où les loyers atteignent les 190€/jour.

 

Un bon retour d’investissement en province

En France, il est plus rentable d’investir dans une location de vacances située en province. Pourquoi ? Si les capitales étrangères rapportent plus, à Paris il en est autrement. Le prix du mètre carré s’élève à 10 022€/m². Il faudrait donc plus de 33 années pour voir son investissement de 71m² porter ses fruits avec un loyer de 131€ la journée.

Par contre, en province, les retours sur investissement s’y font plus rapidement. A l’instar de Le Mans où il ne faut que 5,7 années pour rentabiliser un 62m² dont le prix d’achat est de 1 340€/m². A Carcassonne également, le prix d’achat d’un logement est relativement bas où un 79m² loué à 96€/nuit s’amortit en 6,5 années.

 

Les villes côtières insensibles aux inflations

Certaines villes résistent à l’inflation. Parmi elles, les villes côtières dont le Cap d’Adge où malgré un prix assez élevé du mètre carré à 2 560€, la durée de son amortissement n’est que de 10,4 années pour un 44m² de 91€/jour. C’est bien plus rapide qu’à La Baule ou à Hossegor où un achat immobilier pour location saisonnière ne s’amortit qu’au bout de 22 années.

 

Des facteurs à prendre en compte

Il faut donc retenir que la localisation du bien immobilier tient une place importante dans la rentabilité des locations de vacances. Une forte popularité de la zone géographique ainsi qu’un fort potentiel de valorisation jouent en sa faveur.

Toutefois, il est également important d’assurer une bonne gestion de la location en optimisant sa visibilité via les réseaux sociaux, les sites ou encore les agences. Par ailleurs, tout investissement à l’étranger n’est pas sans risque. Il est recommandé de bien analyser les divers dispositifs tant fiscaux que administratifs.

 

Damienchrego

Laissez votre message


height="0" width="0" style="display:none;visibility:hidden"></iframe></noscript>
<!-- End Google Tag Manager (noscript) -->